Update: 21.07.2011

Programme mondial de l’ONU en faveur de l’éducation aux droits de l’homme

Première publication dans la Newsletter No 2 du CSDH

Le Conseil des droits de l’homme de l’ONU a adopté le 30 septembre 2010 un plan d’action pour la deuxième phase (2010-2014) du Programme mondial en faveur de l’éducation aux droits de l’homme. Alors que la première phase de ce programme mondial était consacrée à la formation aux droits humains en milieu scolaire, la deuxième est axée sur la formation aux droits humains au niveau de l’enseignement supérieur et de la formation professionnelle des employés de l’Etat.

En outre, les Etats membres qui, dans le cadre de la première phase du Programme mondial de l’ONU en faveur de l’éducation aux droits de l’homme, n’ont pas encore pris de mesures permettant d'intégrer la formation aux droits humains dans les systèmes scolaires primaire et secondaire sont appelés à le faire lors de la deuxième phase. A l’issue de la première phase, la Suisse n’avait présenté aucun plan d’action national.

Il est attendu de tous les Etats membres de l’ONU – et par conséquent également de la Suisse – qu’ils élaborent un plan d’action lors de la deuxième phase. Il est précisé dans les directives que le plan d’action national devra prendre en compte le contexte du pays, ce qui permet à la Suisse de tenir compte de son système éducatif fédéral.

Objectifs du plan d’action de l’ONU

Le plan d’action pour la deuxième phase (2010-2014) a pour objectif d’intégrer la formation aux droits humains dans l’enseignement supérieur et dans la formation et la formation continue des enseignants et des éducateurs, des fonctionnaires, des responsables de l’application des lois et du personnel militaire; ainsi que de promouvoir l’élaboration, l’adoption et la mise en œuvre de stratégies nationales durables et de contribuer à la mise en réseau des différents acteurs.

Le contenu des stratégies nationales peut se fonder sur les directives du plan d’action du programm mondial de l’ONU.

Mise en œuvre en Suisse

C’est la Confédération qui est responsable de la stratégie nationale. Un centre de coordination devrait en assurer l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi. Celui-ci devrait collaborer avec les différents départements de l’éducation, les institutions de formation et de formation continue, les associations professionnelles, les organisations non gouvernementales, etc.

Conformément au Programme mondial de l’ONU en faveur de l’éducation aux droits de l’homme, le processus de mise en œuvre d’une stratégie nationale pourrait se présenter comme suit :

  • 1ère étape  : analyse de la situation actuelle de la formation aux droits humains dans l’enseignement supérieur et dans la formation des enseignants et des éducateurs, des fonctionnaires, des responsables de l’application des lois et du personnel militaire.
  • 2ème étape : établissement des priorités et élaboration d’une stratégie nationale qui définisse les objectifs et prévoie les mesures et activités en vue de la mise en œuvre.
  • 3ème étape : application et suivi des mesures.
  • 4ème étape : évaluation et soumission du rapport final au Haut Commissariat aux droits de l’homme (début 2015).


Le domaine thématique  Formation aux droits humains du CSDH, qui a participé de manière consultative à la préparation du plan d’action, s’impliquera dans ce processus et a prévu de dresser un état des lieux de la formation aux droits humains en Suisse. Afin de répondre aux recommandations de la première phase du Programme mondial de l’ONU, cette évaluation devra également tenir compte des systèmes scolaires primaire et secondaire.

Compte tenu de la complexité structurelle du système éducatif suisse – notamment dans le domaine de la formation et de la formation continue –, l’agenda pour le plan d’action apparaît très ambitieux. D’ici la fin 2014, il est en effet attendu de la Suisse non seulement qu’elle élabore une stratégie nationale, mais aussi qu’elle mette en œuvre les mesures qui en découlent et qu’elle les évalue. Sur la base de l’état des lieux mené par le CSDH et en collaboration avec les différents acteurs, il est cependant certainement possible de prendre les premières dispositions en ce sens.

Afin de garantir le succès de ce processus, il est toutefois nécessaire que la Confédération mette rapidement sur pied un centre de coordination opérationnel.

Bilan: Pertinence pratique

  • Comme tous les autres Etats membres du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, la Suisse est appelée à élaborer, mettre en œuvre et évaluer un plan d’action national en faveur de la formation aux droits humains.
  • Afin de répondre aux attentes, la Confédération devrait mettre sur pied un centre de coordination, qui serait chargé de l’élaboration et de la mise en œuvre de ce plan d’action.
  • Le domaine «Formation aux droits humains» du CSDH a prévu de dresser un état des lieux de la formation aux droits humains en Suisse.

Documentation

© humanrights.ch / MERS - Hallerstr. 23 - CH-3012 Bern - Tel. +41 31 302 01 61