Update: 20.07.2015

Politique suisse en matière de droits humains et économie

Les activités officielles de la Suisse en matière de dialogue sur le régime des droits humains avec les Sociétés transnationales (STN) sont gérées par le bureau «Economie et droits humains» de la Division sécurité humains  (DSH) du Département fédéral des affaires étrangères.

En faisant la promotion d’un meilleur respect des droits humains, la Suisse se présente comme un acteur souhaitant développer « la stabilité et la qualité des conditions cadre offertes à l’économie ». D’entrée de jeu, la perspective adoptée se place ainsi principalement sur le terrain des intérêts propres du pays, et non sur celui de la seule philanthropie.

Sur le plan international, la Suisse est active sur plusieurs projets, comme par exemple le code de conduite pour l’industrie de la sécurité privée. En politique intérieure, la Confédération essaie de sensibiliser les STN ayant leur siège en Suisse aux questions des droits humains.

Perspectives critiques

La société civile suisse jette un regard critique sur la politique officielle de la Confédération sur le rapport entre droits humains et économie. C’est comme toujours le manque de cohérence entre la profession de foi des autorités pour les droits humains et leur manque d’engagement réel en matière de politique économique extérieure que relèvent les ONG.

La campagne des ONG «Droits sans frontières»  a amené depuis 2011 beaucoup d’eau au moulin des personnes demandant à ce que les STN assument leurs responsabilités au sein de l’économie globalisée. Une initiative populaire «pour des multinationales responsables» a aussi été lancée le 21 avril 2015.

© humanrights.ch / MERS - Hallerstr. 23 - CH-3012 Bern - Tel. +41 31 302 01 61