Update: 19.08.2016

La violence domestique - Maisons d’accueil pour femmes

Au niveau fédéral, de nombreuses interventions politiques ont été déposées, qui portent sur le financement et la capacité des maisons d’accueil pour femmes. Mandatée par la Conférence des directrices et directeurs cantonaux des affaires sociales CDAS et le Bureau fédéral de l'égalité entre femmes et hommes BFEG, l’INFRAS a publié un rapport de fond analysant la situation et les besoins des maisons d’accueil pour femmes en Suisse.

Le rapport montre qu’il existe en Suisse un besoin permanent de places stationnaires dans les refuges pour femmes. Les auteurs soulignent également les grosses différences régionales existantes au niveau du nombre de places mises à disposition, ainsi que le potentiel d’amélioration dans le domaine des prestations et de l’offre des places pour les femmes victimes de violence et pour leurs enfants.

Il arrive souvent que les femmes ne puissent être prises en charge dans leur propre région, voire qu’elles ne puissent être placées dans une autre maison d’accueil. Celles-ci doivent donc être installées dans des pensions, hôtels ou lieux d’hébergement. La longueur de la durée moyenne du séjour des femmes nécessitant protection est une cause importante du manque de places (temporaire) dans les maisons d’accueil. En effet, des solutions adéquates (appartement à prix abordables et logements adaptés pour les femmes ayant un besoin d'assistance accru) font souvent cruellement défaut.

© humanrights.ch / MERS - Hallerstr. 23 - CH-3012 Bern - Tel. +41 31 302 01 61