Update: 09.03.2016

Le rôle des ONG spécialistes des droits humains dans l'OSCE

Les organisations de défense des droits humains, tout comme d’autres ONG, ont un impact sur le travail de l’OSCE, en particulier en ce qui concerne la «dimension humaine» (voir notre article sur le concept de dimension humaine). La société civile dispose ainsi de plusieurs options pour collaborer avec l’OSCE.

Participation des ONG aux conférences de l’OSCE

Les ONG peuvent participer à différents types de conférences de l’OSCE, souvent à pied d’égalité avec les Etats ou en bénéficiant d'un droit de parole. Dans le cadre de la «dimension humaine» de l’OSCE, un «Human Dimension Implementation Meeting» de deux semaines a lieu chaque année à Varsovie entre fin septembre et début octobre. En outre, différentes conférences thématiques de moindre importance s’égrainent toute l’année sous la dénomination «Supplementary Human Dimension Meeting» ou «Human Dimension Seminar». Enfin, les Etats occupant la présidence de l’OSCE peuvent également organiser des conférences.

Civic Solidarity Platform - Un réseau pour les droits humains

Civic Solidarity Platform (CSP) est un réseau de plus de 70 ONG actives dans les droits humains et issues de différents pays membres de l’OSCE. La plateforme promeut la question des droits humains au sein de l’OSCE et auprès des Etats membre de l’Organisation, y compris ceux qui en occupent la présidence. Elle organise des conférences sur l’actualité à l’attention des ONG, ainsi que des ateliers. Elle a également la responsabilité de mettre chaque année sur pied la conférence parallèle des ONG, qui se tient en marge du Conseil ministériel de l’OSCE. L’objectif de cette conférence est pour les ONG de formuler leurs exigences à l’attention de l’OSCE et d’adopter des recommandations. 

Au sein du Groupe de travail suisse des ONG pour l’OSCE, plusieurs organisations sont membres de CSP: Schweizerische Helsinki-Vereinigung, swisspeace et humanrights.ch.

Collaboration des ONG avec les présidences

Chaque Etat qui occupe la présidence de l’OSCE joue un rôle important dans le choix des accents à poser, des directions à prendre ainsi que sur la qualité des procédures et des conférences.C’est pourquoi le travail de promotion internationale de la société civile cible les Etats chargés de la présidence, en étroite collaboration avec les ONG locales. La société civile de son côté participe à l’évaluation des Etats chargés de la présidence par rapport au respect de leurs engagements dans le cadre de la dimension humaine de l’OSCE. Une (auto)évaluation mise en place par la Suisse en 2014 sur la suggestion de CSP. 

© humanrights.ch / MERS - Hallerstr. 23 - CH-3012 Bern - Tel. +41 31 302 01 61