Update: 23.03.2007

Convention internationale pour le droit à l’eau nécessaire

A l’occasion de la Journée mondiale de l'eau ce 22 mars 2007, la coalition de 6 ONG suisses Alliance Sud a lancé un appel pour qu’un traité international garantisse l'accès à l'eau comme un bien public universel. La Journée mondiale de l’eau, célébrée le 22 mars de chaque année depuis 1992, a pour thème en 2007 «Faire face à la pénurie d’eau» : chaque année, 1,6 million de personnes décède par manque d’eau potable. Plus d’une personne sur six dans le monde n’a pas accès à une source d’eau potable. De plus,en un siècle, la consommation d’eau douce dans le monde a été multipliée par sept.

«Une convention internationale sur l'eau fournirait aux populations un instrument de poids pour demander le droit d'accéder à de l'eau potable, sur le plan national et sur le plan local», explique Rosemarie Bär, responsable des questions d’eau à Alliance Sud. «Elle permettrait aussi de les impliquer démocratiquement dans les décisions concernant la politique de l'eau».

L’accès à l’eau est un droit humain

Tout le monde s’accorde sur ce point là. La mise en pratique est moins aisée. Pour les ONG, ce sont les Etats qui doivent veiller ce que ce droit soit respecter, de plus l’eau est un bien public. Quand au Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), il plaide pour une collaboration plus poussée avec l'industrie privée et les autorités locales. Ce à quoi rétorque les ONG : le secteur privé a bien un rôle à jouer, mais ce n’est pas à lui de posséder des sources d’eau.

Action PourBoire

Parmi de nombreuses organisations, Helvetas , la plus grande organisation d’aide au développement suisse, organise une action intitulée «Pourboire – des pourboires pour offrir de l’eau potable» (22-29 mars). Des dessous-de- verres, des cartes postales et des affichettes attirent l’attention des consommateurs sur la précarité de l’eau dans les pays du Sud. Et les invitent à laisser un pourboire supplémentaire pour un projet d’eau potable qu’Helvetas mène au Mozambique.

Information supplémentaire

... et encore

© humanrights.ch / MERS - Hallerstr. 23 - CH-3012 Bern - Tel. +41 31 302 01 61