Update: 10.06.2014

Mesures coercitives pacifiques ou militaires

Le Conseil de sécurité de l’ONU a la possibilité, en cas de constatation d’une rupture ou d’une menace dans le maintien de la paix (art. 39), de prendre des mesures n’impliquant pas l’emploi de la force ou des mesures militaires contre la volonté de l’Etat concerné sur la base des articles 40 et 41.

Mesures pacifiques

Des mesures coercitives pacifiques, comme par exemple un embargo économique, ont été prises dans de nombreuses situation. En 1999 et en 2000 un gèle de l’argent des Talibans et d’Oussama Ben Laden ainsi qu’un embargo aérien et un embargo des armes ont été décidés. Un autre exemple est l’embargo total du commerce avec l’Irak après la première guerre du Golf (sauf le commerce des biens médicaux, des aliments et d’autres articles humanitaires).

Mesures militaires

Les mesures coercitives militaires sont les interventions militaires sous la direction d’un Etat ou l’intervention de troupes d’application de la paix dirigées par un général de l’ONU. Par exemple, en 1992, en Somalie, des forces navales américaines ont été expédiées sur la plage de Mogadiscio sur la base d’une résolution du Conseil de Sécurité.

Plus d’informations

© humanrights.ch / MERS - Hallerstr. 23 - CH-3012 Bern - Tel. +41 31 302 01 61