Update: 23.11.2011

Chine

Séance du groupe de travail: 9 Février 2009 (4ème session)

Les quatre recommandations que la Suisse émis à la Chine furent rejetées. La délégation helvétique a en effet abordé des thèmes délicats, à savoir un moratoire comme premier pas vers l'abolition de la peine de mort et le renforcement de la protection des droits des minorités comme les Ouïghoures ou les tibétains.
A noter que la Suisse a été le seul Etat à mentionner les Ouïghoures comme minorité et à demander la protection de leurs droits fondamentaux. 

Une autre recommandation de la Suisse préconisait un changement dans les règles de procédures lors des procès. Elle demanda (au minimum) que chaque personne ait la possibilité d'avoir un avocat. 

Dans son dernier point, la Suisse désirait avoir accès aux statistiques officielles des exécutions depuis 2007. En effet, en 2007 une nouvelle loi qui devait faire baisser de manière déterminante le nombre d'exécutions a été introduite en Chine. Aucun chiffre n'a cependant été rendu public depuis l'introduction de cette loi. Cet état de fait a été largement critiqué par les Etats.

© humanrights.ch / MERS - Hallerstr. 23 - CH-3012 Bern - Tel. +41 31 302 01 61