Update: 04.03.2008

L’exportation de matériel de guerre en conflit avec les droits humains

Le groupe pour une suisse sans armée (GSsA) a réitéré sa demande pour la cessation de toutes les exportations de matériel de guerre au vu de l’augmentation en Suisse l’an dernier. Seule une telle interdiction peut permettre d’éviter que La Suisse n’alimente les conflits et guerres, a déclaré Reto Moosmann, membre de l’organisation, à la presse le 18 février 2008. Il a ajouté que l’initiative populaire pour l’interdiction de l’exportation du matériel de guerre doit être votée aussitôt que possible.

Exportations y compris dans les régions en conflit

L’exportation de matériel de guerre a augmenté de plus de 16 % depuis l’année passée. La Suisse a exporté pour l’équivalent de 464 millions de francs suisses vers 66 pays. A nouveau, des pays très déficitaires en matière de droits humains étaient inclus, comme par exemple le Pakistan, l’Arabie Saoudite, les Emirats-Arabes et tout le Moyen-Orient.

Le cas du Tchad

La Suisse a vendu un avion PC-9 au Tchad, à la condition qu’il ne soit qu’utilisé comme avion d’entraînement. Malheureusement, le Tchad s’est empressé d’équiper l’avion de diverses armes et l’a utilisé pour ses attaques aériennes sur le Darfour. Cet exemple montre à nouveau le grand risque lié au commerce et à l’exportation de matériel militaire. Il est d’autant plus cynique et surprenant de constater qu’à la fois la Suisse priorise l’aide au développement au Tchad et à la fois livre des avions qui apparemment bombardent Darfour !

Les avions PC-9 doivent être classifiés comme du matériel de guerre

La vente a été possible parce que ce type d’avion ne tombe pas sous le coup de la loi sur le matériel de guerre et de plus, le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) a avalisé la vente. Le SECO a approuvé un tel marché bien que des cas ont déjà précédemment été dénoncés, dans lesquels des avions ont été vendus pour des objectifs civils mais utilisés à des fins militaires. « Nous aurions dû anticiper l’idée que le régime militaire du Tchad violerait ses obligations, il avait déjà violé d’autres accords internationaux auparavant » a déclaré Josef Lang (Verts). Lang va déposer une motion durant la session parlementaire du printemps 2008 pour intégrer le PC-9 dans la loi sur le matériel de guerre.

Informations supplémentaires

© humanrights.ch / MERS - Hallerstr. 23 - CH-3012 Bern - Tel. +41 31 302 01 61