Update: 10.09.2009

Pétition pour la ratification de la Convention contre les disparitions forcées

La Suisse doit rapidement signer la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées. C'est ce que demande une coalition de vingt et une organisations suisses de défense des droits humains - dont Humanrights.ch - dans une pétition adressée au Conseil fédéral à l'occasion de la Journée internationale des personnes disparues, le 30 août 2009.

Une personne est victime de disparition forcée lorsqu’elle est arrêtée, détenue ou enlevée par des agents de l’Etat qui nient ensuite détenir cette personne ou qui refusent de révéler où elle se trouve. Au regard du droit international, la disparition forcée est un crime. En décembre 2006, l'Assemblée générale de l'ONU a adopté un traité visant à prévenir ces disparitions et, lorsque de tels crimes sont commis, à établir la vérité, à punir les responsables et à fournir réparation aux victimes et à leur famille. À ce jour, seuls 13 Etats ont ratifié la Convention, qui a besoin de 20 ratifications pour entrer en vigueur.

L'association suisse contre l'impunité Track Impunity Always (TRIAL) a préparé à cette occasion, sur son site Internet, un dossier sur ce sujet. Un film de quelques minutes présente en français les raisons pour lesquelles il est important de s'engager contre les disparitions forcées.

Documentation

Information supplémentaire

© humanrights.ch / MERS - Hallerstr. 23 - CH-3012 Bern - Tel. +41 31 302 01 61