Update: 08.02.2019

Marché du travail / formation - recommandations choisies à la Suisse

Vous trouverez ici quelques citations liées au thème choisi. A la fin se trouve la source avec un lien au texte intégral.

Examen périodique universel

Réduire les inégalités sur le marché du travai, prendre des mesures contre l'inégalité salariale et renforcer la représentation des femmes aux postes de direction et de décision

****

«Prendre des mesures pour augmenter la représentation des femmes, notamment par des mesures temporaires spéciales (Norvège); adopter des mesures spéciales temporaires pour augmenter la participation des femmes dans tous les domaines (Jordanie);»

Comité sur les droits économiques, sociaux et culturels CESCR

«Le Comité recommande à l’État partie de renforcer les mesures qu’il prend de sa propre initiative pour réduire l’inégalité entre femmes et hommes tant dans le secteur public que dans le secteur privé et pour appliquer scrupuleusement le principe d’une rémunération égale pour un travail de valeur égale. Il lui recommande aussi de continuer de promouvoir la loi sur l’égalité entre femmes et hommes grâce à des initiatives plus diverses et créatives ainsi que des stratégies volontaristes comprenant la mise en place de quotas, des campagnes de grande envergure dans les médias à l’aide de publicité payante si nécessaire, et en décernant des distinctions honorifiques qui mettent l’accent sur la contribution des femmes à la société et à l’économie.»

Comité pour l'élimination de la discrimination contre les femmes CEDAW

«Le Comité engage l’État partie à redoubler d’efforts pour garantir l’égalité des chances aux femmes et aux hommes sur le marché du travail, notamment en adoptant des mesures spéciales temporaires, comportant des objectifs assortis d’un calendrier précis, conformément au paragraphe 1 de l’article 4 de la Convention et à sa recommandation générale 25. Il recommande que l’État partie continue de prendre des mesures dynamiques et concrètes pour éliminer la ségrégation professionnelle, tant horizontale que verticale, au moyen notamment de l’éducation, de la formation et du perfectionnement et de mécanismes efficaces d’application des règles. Il recommande également de continuer à développer des systèmes d’évaluation des emplois fondés sur des critères d’équité entre les sexes de façon à réduire et éliminer l’écart de salaire entre hommes et femmes. En outre, le Comité engage l’État partie à offrir davantage de possibilités aux femmes d’accéder à un emploi à plein temps. Le Comité recommande que l’État partie poursuive ses efforts pour permettre aux femmes et aux hommes de concilier leurs responsabilités familiales et professionnelles et pour promouvoir le partage équitable des tâches domestiques et familiales entre hommes et femmes, en offrant notamment davantage de structures d’accueil des enfants et le congé de paternité payé. Le Comité encourage l’État partie à entreprendre la réforme prévue de l’actuel régime d’impôt fiscal dans les délais de façon à éliminer la charge pesant sur les couples mariés à deux revenus, et à rendre compte des progrès réalisés ou, le cas échéant, des résultats obtenus dans son prochain rapport périodique.» 

****

    «Le Comité encourage l’État partie à prendre des mesures visant à proposer davantage de choix aux femmes en matière d’études et de profession, notamment par le plaidoyer, la formation et l’orientation. Il l’encourage également à prêter la plus grande attention aux perspectives de carrière des femmes dans le système éducatif de manière à assurer l’égalité d’accès des femmes et des hommes et à prévenir ou éliminer toute discrimination voilée ou indirecte à l’égard des femmes.» 

    ****

      «Compte tenu de la précarité de la situation des danseuses de cabaret, le Comité encourage l’État partie à continuer de revoir régulièrement les règles applicables en matière d’octroi de visas à ces personnes, ainsi que d’autres règles les concernant, et à envisager d’introduire des dispositions les autorisant à changer d’activité.» 

      © humanrights.ch / MERS - Hallerstr. 23 - CH-3012 Bern - Tel. +41 31 302 01 61