Update: 22.03.2019

Ecole / formation continue en matière de droits humains - recommandations choisies à la Suisse

Vous trouverez ici quelques citations liées au thème choisi. A la fin se trouve la source avec un lien au texte intégral.

Comité sur les droits économiques, sociaux et culturels CESCR

«Le Comité rappelle que l’éducation et la formation dans le domaine des droits de l’homme est pour l’État une obligation découlant de l’article 13 du Pacte. Il invite instamment l’État partie à promouvoir les droits de l’homme par une éducation dans ce domaine dispensée à l’école, par des campagnes de sensibilisation et d’information à l’intention de la population en général et par des programmes de formation à l’intention des juges, des autorités publiques et de tous les agents de l’État.»

Comité des droits de l'homme/ Human Rights Committee CCPR

«L’État partie devrait prendre des mesures pour veiller à ce que les autorités de tous les cantons et communautés aient connaissance des droits énoncés dans le Pacte et de leur devoir d’en garantir le respect.» 

    Comité pour les droits de l'enfant CRC

    «Le Comité recommande à l'État partie: c) D'élaborer et de diffuser des programmes de formation systématiques et permanents dans le domaine des droits de l'homme, y compris les droits de l'enfant, à l'intention de tous les groupes professionnels travaillant pour et avec des enfants (par exemple les parlementaires aux échelons fédéral et cantonal, les juges, les avocats, les responsables de l'application des lois, les fonctionnaires, les agents des administrations locales, le personnel des établissements et des lieux de détention pour enfants, les enseignants et le personnel de santé).» 

    ****

      «Le Comité fait siennes les recommandations formulées à cet égard par le Comité contre la torture (A/53/44, par. 94) et recommande à l'État partie, à la lumière de l'article 37 de la Convention:b) De former systématiquement les forces de police aux droits fondamentaux des enfants.» 

      Comité pour l'élimination de la discrimination contre les femmes CEDAW

      «Le Comité demande à l’État partie de s’employer davantage à éliminer les images et attitudes stéréotypées concernant les rôles des femmes et des hommes dans la famille et dans la société, conformément aux articles 2 f) et 5 a) de la Convention. Ces efforts devraient comprendre, de manière coordonnée, des mesures juridiques, politiques et de sensibilisation destinées aux femmes et aux hommes en général ainsi qu’aux différentes formes de médias, et des programmes ciblés dans le système éducatif, pour mieux diversifier les choix scolaires offerts aux filles et aux garçons et promouvoir un plus grand partage des responsabilités familiales. Le Comité recommande également des mesures ciblées à l’intention des médias et du système éducatif en vue de favoriser la représentation positive des femmes appartenant à un groupe ethnique ou à une minorité et des femmes migrantes. Il demande à l’État partie d’examiner périodiquement les mesures prises pour en évaluer les effets, de prendre les mesures de suivi voulues et de les exposer au Comité dans son prochain rapport périodique. » 

      Commission contre le racisme et l'intolérance ECRI

      «Il conviendrait de renforcer la formation initiale et continue des policiers afin de leur permettre de traiter de manière équitable et égale toutes les personnes, y compris les étrangers. Il faudrait notamment mettre un terme aux pratiques clairement discriminatoires telles que l’interpellation et la fouille sans motif de membres de certains groupes minoritaires, surtout les Noirs africains.» 

        © humanrights.ch / MERS - Hallerstr. 23 - CH-3012 Bern - Tel. +41 31 302 01 61