Guatemala

Séance du groupe de travail: 6 mai 2008 (2ème session)

Dans ses recommandations au Guatemala la délégation suisse s'est surtout concentrée sur les droits des peuples indigènes, des femmes et des enfants. Elle recommanda la mise sur pied de mesures pour la réduction du travail des enfants, de la traite des enfants, des adoptions illégales et de l'utilisation de la violence. La Suisse a de plus signifié que l'accès à la formation ainsi qu'aux institutions médicales devraient être amélioré et adapté aux besoins des peuples indigènes. Le taux d'analphabètes devrait de surcroît être réduit, notamment chez les femmes. 

De manière générale la Suisse recommanda l'introduction d'une loi qui condamnerait toutes les discriminations basées sur la provenance sociale, la propagande de haine raciste ainsi que l'utilisation de la violence contre les peuples indigènes. La délégation guatémaltèque a accepté l'idée d'un renforcement des efforts dans ce domaine.

Un autre thème abordé par la Suisse dans le cadre de l'examen périodique universel du Guatemala est celui des crimes commis contre les femmes ainsi que contre les homo ou bisexuels. La délégation helvétique recommanda la mise sur pied de toutes les mesures nécessaires au combat de ces comportements discriminatoires. Comme dernière recommandation, la Suisse recommanda l'élaboration d'un projet de loi garantissant la protection des défenseur-e-s des droits de l'homme, des juges, des victimes de violence et des enquêteur-se-s.

23.11.2011