Entreprises transnationales & droits humains - Dossier

MultiWatch concrétise les reproches faits à Nestlé

Tribunal symbolique: critiques à l'égard de Nestlé

C’est pour violation des droits syndicaux en Colombie qu’un tribunal symbolique, appelé par le collectif d’ONG MultiWatch à Berne les 29 et 30 octobre 2005, a fermement condamné la multinationale suisse Nestlé. Dans sa Déclaration, le jury de cinq personnalités accuse Nestlé de « mener une politique de démantèlement des conditions de travail » et « d’hostilité implacable à l’égard des syndicats ».

Devant un parterre de plus de 200 auditeurs, des témoins colombiens ont raconté leurs expériences, évoquant la liquidation de la section syndicale dans la fabrique de lait en poudre de Nestlé-Cicolac, le réemballage et réétiquetage de lait périmé ainsi que les violations des droits humains et les décès des dirigeants du syndicat d’alimentation Sinaltrainal. Si ces critiques ne sont pas nouvelles  - la lutte entre le syndicat de l’alimentaire colombien et la filiale colombienne de Nestlé dure depuis deux décennies -  Nestlé les a toujours fermement rejetées. Invité à l’audience bernoise, Nestlé a refusé d’y participer, mais son porte-parole, François-Xavier Perroud, indiquait dimanche à l’ats que « beaucoup de reproches sont fantaisistes et d’autres relèvent d’une méconnaissance de la spécificité colombienne ». L’entreprise, active internationalement, a déjà été confrontée à de tels reproches dans le passé, notamment sur son commerce de l’eau potable au Pakistan.

Constituée d’ONGs, de syndicats, d’œuvres d’entraide, de partis politiques et d’organisations parties prenantes du mouvement altermondialiste, „MultiWatch – campagne pour les droits humains“ a pour but d’attirer l’attention du public sur les violations des droits humains par des entreprises multinationales suisse. L’association s’est notamment penchée depuis 2002 sur les violations des législations nationales et des droits humains, ainsi que sur d’autres pratiques douteuses, de Nestlé en Colombie et au Brésil.

Information supplémentaire

 

02.11.2007