Aires de séjour et de transit pour les gens du voyage - Des événements récents mettent en lumière l’urgence de la situation

Il existe un décalage important entre la théorie et la pratique en matière de création d’aires de transit et de séjour. Bien que la Confédération et les cantons semblent prendre davantage conscience du problème ces dernières années, et malgré les nombreux projets et idées développés un peu partout en Suisse, il apparaît que, dans la pratique, peu de nouvelles aires de transit et de séjour voient le jour. Ce décalage est lié, la plupart du temps, au manque de volonté politique et/ou aux préjugés négatifs persistants sur les gens du voyage au sein d’une large frange de la population. Les communes paraissent incapables de gérer la situation et se contentent de lutter contre le séjour illégal des gens du voyage par l’adoption de mesures d’éloignement. Il apparaît donc nécessaire de mettre sur pied des mesures d’aménagement du territoire coordonnées et soutenues financièrement par la Confédération, ainsi que de lutter contre les préjugés négatifs existants par un travail de sensibilisation et d’information.

 

23.05.2012