Update: 27.07.2016

Informations par pays: Droits humains en Chine

Les informations ci-après dressent le panorama des principaux problèmes en matière de droits humains en Chine; elles n’ont pas la prétention d’être exhaustives ou infaillibles.

À partir de l'été 2015, plusieurs centaines de militant-e-s, dont de nombreux avocat-e-s, journalistes et écrivain-e-s furent victimes d'une vague de répression en Chine. Dans les prisons, les mauvais traitements et la torture existent toujours. Il existe un trafic d’organes autour des prisonniers condamnés à mort. Des aveux sont obtenus par la force, certains prisonniers ou prisonnières important-e-s ont été présenté-e-s de manière humiliante à la télévision d’Etat comme des «pêcheurs repentis». Les statistiques relatives à la peine de mort et aux exécutions étant toujours classées « secrets d’État », il est impossible de vérifier le nombre de condamnations à la peine capitale prononcées et le nombre d’exécutions réalisées.

La Chine demeure un Etat autoritaire à parti unique, dans lequel le parti communiste jouit du pouvoir principal. Le peuple ne participe pas aux élections des dirigeant-e-s politiques. Le parti surveille la législation, les affaires gouvernementales ainsi que l’ordre juridique et censure les médias et l'internet. Des lois de 2016 relatives à la cyber sécurité ainsi qu’au domaine culturel violent des obligations nationales et internationales en matière de protection du droit à la liberté d’expression et du droit au respect de la vie privée.. Les libertés publiques telles que la liberté de réunion, d’association, de religion et de voyage sont restreintes.. Le gouvernement a adopté en 2015 une série de lois limitant encore la liberté des citoyens/nes sous le prétexte de  «sécurité nationale». Parmi elles, une loi réglementant les ONG nuit massivement à leur travail. Les organisations de défense des droits humains et les syndicats indépendants sont tout bonnement interdits. Le gouvernement maintient la stabilité et l’ordre en employant des méthodes répressives dans les régions où vivent les minorités (Tibet, Xinjiang et Mongolie-Intérieure). Par ailleurs, la Chine a jugulé le mouvement de médiation Falun gong au moyen d’une répression brutale. Elle a aussi intensifié la répression de toutes les activités religieuses pratiquées en dehors des cultes contrôlés. Dans la province de Zhejiang, le gouvernement mène une campagne visant à retirer les croix dans les églises. La Chine intervient de plus en plus dans la Région administrative spéciale de Hong Kong, bien qu'elle ait promis l'autonomie du territoire. En Octobre 2015 le régime a aboli la politique de «l’enfant unique». Les personnes handicapées, les femmes et les personnes LGBTI continuent de souffrir de discrimination.

(Etat en juillet 2017. Sources: AI, HRW, US State Dept.)

Les meilleurs liens pour en savoir plus

Recueils des rapports sur les droits humains en Chine

  • Chine sur ecoi.net
    Rapports collectés de sources diverses sur l’état des droits humains en Chine (anglais)
  • Chine sur unhcr.org
    Rapports collectés de sources diverses sur l’état des droits humains en Chine (anglais)

Rapports sur les droits humains d'une organisation ou institution

Classements / Indices

Divers

  • Human Rights en Chine
    Organisation non gouvernementale internationale
  • Conseil aux voyageurs: Chine
    Information sur le site web du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE)
  • Chine sur fairunterwegs
    Portail de voyage indépendant et à but non lucratif, qui présente des possibilités concrètes d’action pour une relation attentionnée des humains en voyage avec la nature (allemand)

© humanrights.ch / MERS - Hallerstr. 23 - CH-3012 Bern - Tel. +41 31 302 01 61