Update: 03.05.2012

Droits humains pour les lesbiennes, les gays, les personnes bisexuelles et trans

En Suisse aussi, il est plus que temps que les discriminations et violences basées sur l’orientation sexuelle soient reléguées au passé. C’est ce que demandent les organisations faitières des lesbiennes et des gays LOS et Pink Cross, Transgender Network Switzerland ainsi que l’organisation faîtière Familles Arc-en-ciel. Elles organisent à partir du 25 avril 2012 une campagne avec de nombreux événements autour du thème «Droits humains pour toutes et tous

Bien que les Nations Unies aient ratifié la Déclaration universelle des droits humains il y a plus de cinquante ans celle-ci est régulièrement bafouée, en Suisse également. Qu’en est-il en effet du droit à l’intégrité physique lorsque des personnes transsexuelles  sont contraintes à la stérilisation pour pouvoir obtenir un changement d’état civil? Quid de la protection contre la persécution lorsque des personnes menacées de prison ou de mort dans leur pays en raison de leur identité de genre et/ou de leur orientation sexuelle, réelle ou supposée, n’obtiennent pas l’asile? Comment comprendre l’égalité des droits alors que l’on refuse aux lesbiennes, aux gays et aux personnes transsexuelles le droit de fonder une famille, et qu’une reconnaissance juridique de celle-ci est impossible?

Convaincues que l’attitude de la société n’évoluera que grâce à l’information et à l’engagement de toutes et tous, les organisations désirent sensibiliser le public à ces questions juridiques épineuses. Pour humanrights.ch, ces discriminations doivent également cesser. Avec nombre d'autres ONG, l'association a mentionné ce point dans le rapport alternatif des ONG en prévision du prochain Examen périodique universel de la Suisse en 2012 (voir liens internes).

Sources

© humanrights.ch / MERS - Hallerstr. 23 - CH-3012 Bern - Tel. +41 31 302 01 61