Update: 30.05.2017

L'Administration fédérale peut faire mieux pour les femmes et la famille

Dans l’Administration fédérale, il reste à faire en matière d'égalité des chances entre hommes et femmes et de conciliation entre travail et famille. C’est ce qu’a constaté le syndicat suisse des services publics (SSP) en analysant dans les statistiques officielles de 2007 les chiffres importants en la matière. Les résultats varient selon les départements fédéraux.

Première constatation, la part des femmes cadres croît (trop) lentement. De plus, les femmes ont nettement moins de chances que les hommes d’obtenir de bonnes qualifications et primes. Ainsi, dans aucun département fédéral, les femmes n’ont reçu les mêmes qualifications que les hommes. Si la moitié des femmes (49,8%) travaillent à temps partiel, leurs collègues masculins ne sont que 9,4 %. Le syndicat SSP critique en particulier le département des finances de Hans Rudolf Merz, celui de justice et police de l’ancien conseiller Christoph Blocher - mais aussi la chancellerie fédérale, qui portant avait été félicitée l'an passé - pour leur politique du personnel peu égalitaire et peu conciliante envers les familles.  

  • Egalité des chances : Leuthard sur la bonne voie, Merz et Blocher : échec en 2007 (pdf. 1p.) (n'est plus disponible en ligne)
    Info Nr.15 de la SSP sur le personnel fédéral

© humanrights.ch / MERS - Hallerstr. 23 - CH-3012 Bern - Tel. +41 31 302 01 61