Update: 08.11.2012

Pas de droit à la radiation des données de la police malgré le classement de la procédure

La police peut-elle conserver les données d’une personne malgré l’absence de résultat d’une enquête pénale, se terminant de surcroît par un non-lieu? Le droit à l’autodétermination en matière d’information (art. 8 al. 1 CEDH, art. 13 al. 2 Cst.) permet certes de se défendre contre l’enregistrement de données personnelles. Dans un nouveau jugement (ATF 138 I 256), le Tribunal fédéral considère cependant que l’intérêt public, à ce que de telles données policières fournissent des informations pertinentes pour d’autres investigations, l’emporte sur l’intérêt de la personne concernée par la suppression des données.

© humanrights.ch / MERS - Hallerstr. 23 - CH-3012 Bern - Tel. +41 31 302 01 61