Update: 16.04.2011

Le crime d'honneur: une introduction

Qu'est ce qu'un crime d'honneur ?

Les crimes d'honneur sont des punitions infligées à certaines personnes pour leur manquement à l'honneur d'un groupe ou d'une communauté. La plupart du temps, le crime d'honneur prend la forme d'une punition faite à une femme ou jeune fille suite à un comportement ou une action que sa famille ou sa communauté a jugé déviant et salissant pour l'honneur du groupe.

Ces crimes recouvrent différentes réalités, allant d'une violence psychologique à des formes appuyées de violence physique, jusqu'au meurtre d'honneur. Le Fonds des Nations-Unies pour la population estime que plusieurs milliers de femmes et jeunes filles sont chaque année victimes de crimes d'honneur.

Coupables et victimes

La violence qui s'exprime à travers un crime d'honneur puise sa légitimation dans différentes pratiques traditionnelles qui définissent l'honneur d'un groupe. Il n'est pas rare de voir l'ensemble de la famille et de la communauté soutenir et encourager la punition infligée à celui/celle qui a failli. Souvent, les exécutants figurent parmi les proches de la victime (père, frère, cousin).

Les accusé-e-s ne se voient pas offrir d'occasions de se défendre ou de justifier leur comportement. Sur la base de pratiques traditionnelles, ils-elles sont en principe déclaré-e-s coupables sans autre forme de procès.

L'honneur au centre

La notion d'honneur est centrale dans ce type de crime. L'honneur est perçu comme une vertu du groupe humain en question (la famille ou la communauté), qu'il convient de défendre et de protéger à tout prix. A travers ses actions personnelles, chaque membre du groupe est ainsi responsable de l'honneur du groupe considéré dans son entier.

Un-e membre au comportement jugé déviant devient alors une source de danger pour la sauvegarde de l'honneur. Afin que celui-ci soit garanti, il importe de réparer la faute commise via une sanction prescrite par les pratiques traditionnelles de la communauté.

Exemples de comportement déviant

La norme et le comportement déviant sont définis de manière propre à chaque société ou communauté. A titre d'exemple, il est considéré qu'une femme salie l'honneur des siens lorsqu'elle...

- refuse d'épouser l'homme que la communauté ou la famille a choisi pour elle.

- souhaite se séparer d'un mari qui la violente.

- devient enceinte sans être mariée.

- est victime d'un viol ou d'un abus sexuel incestueux.

Informations complémentaires

© humanrights.ch / MERS - Hallerstr. 23 - CH-3012 Bern - Tel. +41 31 302 01 61