Update: 27.02.2007

Exploitation des musulmans à des fins électoralistes par l’UDC 

Dans une annonce électorale parue mi-février 2007, l’UDC s’en prend une nouvelle  fois aux musulmans de Suisse, les accusant implicitement de ne pas respecter les «valeurs suisses». La publicité montre la place fédérale couverte d’une foule de musulmans en prière: à cette image, s’ajoute d’une part un chiffre du style «+1560% de population islamique» à Zurich entre 1970 et 2000 et d’autre part elle dénonce l’attitude des Verts et de la gauche qui veulent, selon les dires de l’UDC, «abolir nos valeurs, notre culture et nos traditions». L’amalgame est facile, on se pointe un inadmissible soupçon envers une collectivité, et l’instrumentalisation de peurs d’une partie de la population. Le 20 mars 2007, une nouvelle campagne UDC intitulée « nos règles sont valables pour tous » continue à stimuler cet amalgame.

Réactions politiques

Tous les autres partis cantonaux ont protesté en commun contre cette provocation de l’UDC. Socialistes, alternatifs, démocrates-chrétiens, évangéliques et Verts ont organisé une conférence de presse commune sous le titre de « Se porter garant des musulman-e-s » le 22 février, alors que le PRD a organisé une discussion publique sur le sujet le 6 mars. Les responsables des partis ont souligné que, si la polémique et la provocation font bel et bien partie d'une campagne électorale, des limites existent néanmoins.

  • Annonce anti-islamique de l'UDC: tous les partis protestent
    Swissinfo/ATS, 22 février 2007

Profondément déçus

« Nous avons suivi avec beaucoup de regret la campagne médiatique menée par l’UDC et qui vise tous les musulmans vivant en Suisse » écrit le président de la Ligue des Musulmans de Suisse. L’Association des organisations islamiques à Zurich (VIOZ) s’est déclarée « effarée et profondément déçue » (trad.red.). De même, le Conseil suisse des religions s’est clairement opposé à la manipulation de la religion à des fins électoralistes. Il s’agit là d’une « manière irréfléchie de tirer profit du sentiment d’insécurité de la population pour une propagande de parti ».

  • Déclarations xénophobes et racistes contre les musulmans (n'est plus disponible en ligne)
    Communiqué de la Ligue des Musulmans de Suisse (LMS), 23 mars 2007 
  • Le Conseil des religions dit clairement non à l’exploitation de la religion à des fins électoralistes (n'est plus disponible en ligne)
    Communiqué de la Fédération des églises protestantes suisses (FEPS), 1 décembre 2006

Exemple d’une politique identitaire fatale

Cette annonce est un exemple de la politique identitaire de l’UDC menée systématiquement aux coûts d’une minorité déjà marginalisée. A noter que les média qui ont accepté de publier de telles annonces se sont rendu coupables de l’escalade d’émotions qui en résultent. Du côté de la minorité concernée, des sentiments d’incompréhension naissent, comme le décrit ce journaliste suisse d’origine palestinienne sur le blog d’Al-Jazeera.

  • Racism in Anti-Islamic Swiss Media (en anglais) (n'est plus disponible en ligne)
    Par Haytam Al-Rayan, Al-Jazeera, 21 février 2007

Information supplémentaire

 

    © humanrights.ch / MERS - Hallerstr. 23 - CH-3012 Bern - Tel. +41 31 302 01 61