Update: 02.02.2007

Regroupement familial : le TF imperturbable

Le Tribunal fédéral (TF) a confirmé une décision du Service de la population du canton de Vaud, qui a refusé à une Ghanéenne le droit de faire venir trois de ses enfants du Ghana. Sa demande avait été formulée 6 ans après le décès de son deuxième mari, un Suisse dont elle n’a pas eu d’enfant, et 11 ans après être arrivée en Suisse.

Pour le TF, « le Service cantonal a estimé que les demandes de regroupement familial étaient abusives, car il fallait admettre qu'elles n'étaient pas tant motivées par le désir de réunir la famille sous un même toit que par des raisons économiques: aussi bien les jumeaux, entrés dans leur dix-huitième année, que leur sœur, âgée de 15 ans, avaient le centre de leurs intérêts dans leur pays d'origine ».

TF versus CEDH

Le TF a rendu sa décision en vertu de la nouvelle loi fédérale des étrangers, qui stipule que les demandes de regroupement familiaux des enfants de plus de 12 ans doivent se faire dans les 12 mois suivants l’obtention d’un permis de séjour. Pour la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) à Strasbourg, l’âge de l’enfant et la durée de séparation ne doivent pas jouer un rôle décisif dans le cas d’un regroupement familial.

Information supplémentaire

© humanrights.ch / MERS - Hallerstr. 23 - CH-3012 Bern - Tel. +41 31 302 01 61