Suspension...suspendue de la vente d’armes au Pakistan

Mi-novembre 2007, le Conseil fédéral a décidé de suspendre la livraison d’armes à Islamabad à cause de l’état d’urgence décrété au début du mois. Les partis socialistes avaient déjà demandé à trois reprises en 2007 au Conseil Fédéral de suspendre les exportations à l’armée pakistanaise. En 2006, le Gouvernement avait autorisé l'exportation de 21 systèmes, munition incluse, d'un montant de 136 millions de francs, et approuvé une option concernant la livraison de trois autres systèmes d'une valeur d'environ 20 millions de francs.

Berne joue les équilibristes sur le fil de la neutralité. Sa politique du cas par cas est vivement critiquée par le Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA). L’interruption de la livraison d’armes n’est que provisoire, et peut être reprise lorsque l’état d’urgence sera levé. L’organisation demande que la loi soit renforcée. La déconvenue pakistanaise fournit un excellent prétexte pour lancer la campagne en vue du scrutin populaire de février.

A noter qu'en 2008, le Pakistan est redevenu un des principaux clients de la Suisse: un cinquième des exportations de matériel de guerre sont parties en direction de ce pays (91,4 millions de francs) depuis le début d el'année, relevait Le Temps. Le Groupe pour une Suisse sans armeé (GSsA) s'est dit choqué.

Informations supplémentaires :

06.12.2007