Tourisme et droits humains

Le Groupe de travail tourisme et développement (akte -arbeitskreis tourismus & entwicklung) présente un instrument on-line, qui propose une optique ‘droits humains’ et permet de préparer un voyage en conscience. En français, la page « Equité en voyage » explique la campagne et propose quelques trucs, comme les « cinq règles d’or à emporter dans son bagage ». Mais c’est surtout le portail en allemand « fair unterwegs » proposé par l’organisation bâloise qui est intéressant : il offre une information critique par pays, avec notamment une présentation de la situation des droits humains dans ce pays, du bilan énergétique des transports nécessaires pour y accéder, ou des informations sur des organisations suisses ayant des projets de développement.

Ethique avant le départ, et sur place aussi!

Malgré d'importantes campagnes contre l'exploitation des enfants dans les régions touristiques menées pare des ONG suisses et européennes, mais le phénomère ne semble pas diminuer. Le seul progrès se situe au niveau juridique, constate Bernard Boëton: "Le résultat de ces campagnes, en Suisse comme dans la plupart des pays européens, c'est qu'il est désormais possible de juger les pédophiles qui agissent à l'étranger". Une étude de l'UNICEF au Kenya a récemment montré que près du tiers des filles kenyanes âgées enter 12 et 18 ans se prostituent, sans protection une fois sur trois, et pour cause de pauvteré familiale. Selon l'enquête de l'agence de l'ONU, intitulée „The Report on the Extent of Children on the Kenyan Coast“, les touristes suisses arrivent au 4e rang de la clientèle de la prostitution enfantine kenyane. 

05.01.2007