Femmes en Suisse, égales des hommes ? il reste à faire

Bien que la situation des femmes en Suisse se soit améliorée dans bien des domaines, la Commission fédérale sur les questions féminines (CFQF) estime que l’égalité entre hommes et femmes n’est toujours pas réalisée. C’est à l’occasion de la commémoration de son 30e anniversaire le 30 novembre 2006, que la Commission tirait ce bilan. Et de se souvenir qu’en 1976, «les femmes mariées avaient encore besoin de la permission de leur mari pour pouvoir exercer une activité professionnelle. Il n'existait pas de statistiques sur la discrimination salariale et les femmes victimes de violences domestiques ne bénéficiaient d'aucune protection». Une étude comparative Global Gender Gap 2007 place la Suisse au 40e rang sur 128 pays examinés, alors qu'elle se situait encore au 26ème rang l'an dernier. Les pays nordiques restent en tête.

Nombreux sont les acquis…

Au nombre des progrès accomplis sur le plan juridique figurent par exemple l'inscription de l'égalité entre les sexes dans la Constitution fédérale en 1981, l'entrée en vigueur du nouveau droit matrimonial en 1988, la poursuite d'office des actes de violence entre conjoints et partenaires dès 2004 et, la même année, l'introduction de l'allocation pour perte de gain en cas de maternité. La Suisse ratifiait la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discriminations à l’égard des femmes (CEDAW) en 1997, et le Conseil fédéral vient tout juste d’approuver la signature de son Protocole facultatif.

… mais il reste beaucoup à faire

En dépit d’une meilleure protection légale, les femmes suisses continuent, dans la réalité des faits, de souffrir de discrimination, notamment dans les domaines du travail domestique, d’égalité des salaires, de représentations dans les hautes couches de l’économie ou de la politique. La violence domestique reste un problème sérieux. Un changement de mentalité est nécessaire, de même que l’élimination des stéréotypes, le développement des structures d’accueil de l’enfance et des progrès en matière de travail flexible.

La Commission

Fondée en 1976, la CFQF a pour objectif de parvenir à l'égalité entre hommes et femmes. Ses représentant-e-s, nommée par le gouvernement, sont issu-e-s des organisations féminines, du monde académique, des syndicats et des entreprises. Commission extra-parlementaire, elle fait le point sur la situation des femmes en Suisse, la commente et livre des recommandations, comme par exemple en ce qui concerne la ratification de l’OP-CEDAW. Elle donne aussi son opinion sur les projets de loi et collabore avec les autorités, les organisations et les autres parties intéressées.

A propos du bilan de la situation de la femme en Suisse 

A propos de l'étude comparative

Information supplémentaire

 

12.11.2007