Plutôt s'informer que juger: autour de la campagne contre les bilatérales

Les opposant-e-s à l'extension de la libre-circulation avec la Roumanie et la Bulgarie mettent en garde, au cours de leur campagne, contre l’invasion des Rrom de Roumanie. La venue en Suisse de quelques trois millions de Tziganes nomades, mendiants, voleurs a été plusieurs fois évoquée, dès lors que la votation du 8 février 2009 accepterait la voie des Bilatérales 2. Le 8 février, le peuple acceptait l'extension de la libre circulation à près de 60%. 

Contrer les préjugés par l'information

Dans ce contexte, l’association Humanrights.ch constate que les opposant-e-s utilisent à dessein des préjugés, clichés et autres images négatives sur le dos d’une minorité européenne transnationale. Avec l’Organisation suisse d'aide aux réfugiés OSAR, Amnesty International, la Société pour les peuples menacés SPM, la Rroma Foundation, Humanrights.ch s'oppose à ces tendances. Les cinq ONG condamnent les propos racistes et les préjugés qui sont utilisés dans le cadre de la campagne.

Humanrights.ch est d’avis que de tels préjugés, grossiers et acharnés, sont le mieux combattus par des arguments pertinents. Une information confrontant les préjugés habituels aux descriptions factuelles a été préparée par la Fondation Rroma. Le lecteur apprendra par exemples que les Rrom ne sont pas tous, comme on le croit généralement, des nomades : la plupart vivent de façon tout à fait sédentaire, et seule une minorité voyage.

Information supplémentaire

 

08.02.2009