Update: 25.09.2007

Création de l’Académie de DIH et de droits humains

Un nouveau pôle académique dans le domaine du droit international humanitaire (DIH) et des droits humains est voie de création au sein de l’université de Genève. L’inauguration, le 20 septembre 2007, de l’Académie de droit international humanitaire et de droits humains (APH) participe au projet de la Confédération de faire de Genève un pôle d’excellence de l’humanitaire.

Synergies entre mondes diplomatique et académique

La ville du bout du lac abrite déjà le Conseil des droits de l’homme, des agences onusiennes dont l’activité touche de près ou de loin aux droits humains, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) garant du droit humanitaire, ainsi que de nombreuses ONG – dont tout prochainement le Global Humanitarian Forum Geneva présidé par Kofi Annan. La nouvelle institution universitaire offre une combinaison de cinq branches du droit international qui s’appliquent aux conflits armés, habituellement séparés :

  • le droit international humanitaire;
  • le droit de la sécurité collective et du maintien de la paix;
  • les droits humains;
  • le droit pénal international; 
  • le droit des réfugiés et des personnes déplacées.

Outre la recherche, l’Académie offre un master d’une année, mais propose aussi des cours de formation continue à l’attention des diplomates, représentants d’ONG, juristes ou journalistes. On trouve parmi les cours proposés les thèmes suivants:

  • Nations Unies et droits humains
  • Rôle protecteur des procédures spéciales au sein des Nations Unies
  • Opérations de la paix de l'ONU, promotion de la paix et droits humains
  • Conseil des droits de l'homme de l'ONU et protection des droits humains.

Les séminaires sont enseignés par le Dr. Bertrand G. Ramcharan, qui a, à côté de sa carrière académique, travaillé trois décennies durant dans divers postes au sein des Nations Unies; il a notamment exercé les fonctions de Vice Commissaire puis Haut Commissaire aux droits de l'homme entre 1998 et 2004. Il est le premier tenant de la Chaire des droits humains genevoise.

Selon le professeur Andrew Clapham, directeur de l’APH, l’Académie genevoise complète les deux pôles existants à Florence et La Haye. Dans son communiqué, le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) estime ainsi que « la Genève internationale renforce son rayonnement diplomatique et académique, fidèle à sa vocation de contribuer à la recherche de solutions aux problèmes du monde. »

© humanrights.ch / MERS - Hallerstr. 23 - CH-3012 Bern - Tel. +41 31 302 01 61