Update: 24.03.2011

La formation des enseignants en matière de droits humains s'enrichit

Alors qu’aucune formation spécifique des enseignants pour les droits humains et de l’enfant n’existait jusqu’ici, un premier CAS (Certificate of Advanced Studies) en Droits de l’Enfant et Education fait son apparition dans le paysage romand. 

L’Institut universitaire Kurt Bösch (IUKB), l’Institut international des droits de l’enfant (IDE) et la Fondation éducation et développement (FED) ont ainsi mis sur pied une formation certifiante permettant aux enseignant-e-s de se former à enseigner les droits de l'enfant. La formation forme aussi les professionnel-le-s de l'enseignant à faire appliquer les droits de l'enfants aux élèves dans le climat de classe quotidien. La formation commencera en septembre 2011 et le délai d'inscription court jusqu'au 15 août 2011.

La Haute école pédagogique du canton de Lucerne a également créé une nouvelle formation pour les enseignants en matière de droits humains. Celle-ci ne devrait cependant ouvrir ses portes qu’à partir de 2012. Pour Zoe Moody, coordinatrice de la formation romande, « cela montre bien qu’il y a un manque en Suisse en matière de formation des enseignants pour les droits humains et droits de l’enfant». En Suisse romande en tous cas, ce manque devrait être comblé pour suivre l'évolution amenée par le nouveau Plan d'étude romand (PER)

Adaptation au PER

Adopté en 2010, le PER donne une place plus importante aux droits humains et droits de l’enfant que ce qui est fait actuellement à travers les différents plans d’études cantonaux. 

Actuellement, aucune heure d’enseignement n’est spécifiquement prévue pour l’enseignement des droits de l’enfant et des droits humains. Certains enseignants utilisent quelques périodes de citoyenneté pour aborder certains points de la Convention des droits de l’enfant (CDE), mais cela reste à discrétion de l’enseignant et aucun objectif spécifique n’est défini en la matière. La situation devrait changer dès la rentrée 2011-2012 avec l’entrée en vigueur progressive du PER dans tous les cantons romands.

Objectifs clairs

Le PER comprend en  effet de objectifs précis d’apprentissage pour les élèves entre la troisième primaire et la dernière année d’école obligatoire concernant «les droits et devoirs de la personne humaine ainsi que les droits de l’enfant». Il prévoit également une formation générale transversale aux droits de l’enfant et aux droits humains pour un comportement adapté des élèves en classe. 

Il s’agit toutefois d’un plan cadre et le nombre d’heures spécifique lié à ces objectifs n’y est définit. Dans la mesure où l’instruction publique est une compétence cantonale, chaque canton gardera la liberté de décider comment il veut mettre en œuvre les objectifs du PER dans les établissements scolaires. 

Les cantons ont jusqu’à 2015 dernier délai pour s’adapter au PER, mais comme le précise Zoe Moody, « beaucoup ont déjà commencé à faire ce travail et à former leurs enseignants par rapport aux nouvelles exigences du plan d’étude romand ». Le nouveau CAS en Droits de l’Enfant et Education est sans autres un maillon de cette chaine de l’adaptation de la formation des enseignants. Reste à voir si le nombre d'inscrits à la  première volée sera suffisant pour maintenir cette nouvelle formation. 

Sources

© humanrights.ch / MERS - Hallerstr. 23 - CH-3012 Bern - Tel. +41 31 302 01 61