Update: 17.06.2006

« Acheter du sexe n’est pas un sport »

C’est pour protester contre la promotion publique de la prostitution durant la Coupe du monde de football en juin-juillet 2006 que la Coalition contre la traite des femmes (CATW) a fait campagne avec ce slogan. Ce type de campagne est en effet une autre façon de se préparer pour le Mondial. Outre les équipes de football, les dix villes allemandes, hôtes des matchs, attendent un bon million d’hommes … et une croissance du commerce du sexe.

Amnesty International craint que «cela ne conduise à une augmentation de la traite des femmes et des jeunes filles à des fins d’exploitation sexuelle en Allemagne au cours de cette période » et rappelle que la traite des êtres humains constitue une violation des droits fondamentaux de la personne. L’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) a exprimé son inquiétude face à la possibilité de voir entre 30000 et 60000 femmes et jeunes filles faire l’objet de traite à des fins d’exploitation sexuelle pendant la Coupe du monde.

La Conseillère nationale Barbara Haering avait par ailleurs posé la question, au cours de la session parlementaire du printemps 2006, des mesures à prendre pour lutter contre l’intensification de la traite internationale des femmes à l’occasion de l’UEFA Euro 08 qui aura lieu en Suisse.

Le Conseil fédéral s'explique

Dans sa réponse du 17 mai 2006 (présentée dans le lien ci-dessous), le Conseil fédéral rappelle qu'à ses yeux, la traite d'êtres humains est une grave atteinte à la dignité humaine et aux droits humains et que tous les instruments d'action qui sont à sa disposition doivent être utilisés dans cette lutte. 

© humanrights.ch / MERS - Hallerstr. 23 - CH-3012 Bern - Tel. +41 31 302 01 61