„Coalition des jouets“

Il ne s’agit pas du nom d’une équipe d’enfants, mais de celui d’une campagne lancée par cinq ONG suisses, qui invitent instamment la branche des jouets suisse à prendre des mesures concrètes. En effet, chaque entreprise qui importe ou vend des jouets - dont les ¾ proviennent de Chine - peut contribuer à déterminer les conditions de production, comme le relève le communiqué de presse de la Déclaration de Berne.

70 milliards de dollars sont dépensés chaque année en jouet. En Suisse, ce marché représente à lui tout seul 400 millions de francs. Une grande partie de ces dépenses sont faites avant Noël. Les commerçants se livrent à une concurrence ruineuse et poussent les producteurs à fabriquer de nouveaux articles dans des délais toujours plus courts et à des prix toujours plus bas. Conséquence : les travailleuses et les travailleurs travaillent de nuit, accumulent les heures supplémentaires et touchent des salaires de misère.

La qualité des jouets et leur innocuité en souffrent également, si bien que les consommateurs subissent eux aussi les conséquences de cette course à la rapidité et au bas prix, comme le montre les dossiers publiés par la Fédération romande des consommateurs (FRC).

Information supplémentaire

20.05.2006