En route contre la violence domestique

A l’occasion de la journée de la femme le 8 mars 2006, Amnesty International (AI) a organisé un minibus qui sillonnera six cantons jusqu'en octobre afin de sensibiliser la population et faire pression sur les autorités pour qu’elles renforcent leurs interventions dans ce domaine. En Suisse romande, le minibus s’arrêtera en mai au Jura, et au Valais en août.

Comme l’a rappelé Stella Jegher, coordinatrice de la campagne, «la violence domestique n’est généralement pas comprise comme une violation des droits humains, ou en tout cas pas comme une violation grave.» Et pourtant, la violence domestique est la violation des droits humains la plus répandue: elle cause chaque année des dizaines de milliers de morts dans le monde. En Suisse, où il n’existe toujours pas de statistiques globales au niveau fédéral, au moins quatre femmes tuées par leur conjoint au mois de février 2006. En 2005, 10 meurtres sur les 14 recensés dans le canton de Zurich ont été commis dans un contexte de violence domestique. Pour beaucoup de personnes, les coups, la terreur psychologique et la violence sexuelle font partie du quotidien à l’intérieur de son propre foyer. En Suisse, une femme sur cinq est concernée.

La journée de la femme a suscité d’autres réflexions et interventions. Notons le relief donné à la décade que fête cette année l’entrée en vigueur de la loi sur l’égalité - nous y reviendrons.

18.08.2006