La santé des lesbiennes touchée par la discrimination

A l’occasion de la 23e conférence mondiale de l’Association internationale des gays et lesbiennes à Genève du 27 mars au 3 avril 2006, une centaine de femmes du monde entier ont fait le point sur la santé des lesbienne. En effet, une étude internationale a montré que la discrimination directe ou insidieuse touche particulièrement les femmes lesbiennes ou bisexuelles.

L’intolérance, la discrimination à l’école ou au travail, le manque d’espace d’expression, l’isolement, le manque d’auto-estime, le regard discriminant de certains professionnels de la santé, la violence physique engendrée par l’homophobie, le mariage forcé ou viol collectif comme mesure de « guérison » pratiqués dans certains pays – autant de causes qui conduisent les femmes lesbiennes ou bisexuelles à êtres plus exposées à des maladies, des comportements addictifs, et au suicide. L’information, que ce soit à la population en général, aux professionnels de la santé ou aux lesbiennes elles-mêmes, est donc une priorité.

Informations supplémentaires