Centre grison pour requérants inadéquat: Waldau pire que Flüeli

Des containers ont été installés dans la zone industrielle de Waldau, à Landquart afin d'accueillir des requérants déboutés qui logeaient, certains depuis des mois, dans le foyer dit du Flüeli, à Valzeina. C'est la réponse du canton des Grisons à l'afflux massif de demandeurs d'asile. Les 8 résidents doivent quitter les containers entre 8 heures et 17 heures et reçoivent 7 francs 30 par jour pour se nourrir et subvenir à leurs besoins.

Résistance à motivation humanitaire contre le centre pour requérants à Flüeli 

Flüeli avait déjà fait parlé de lui début 2007. Le hameau se situe dans la commune de Valezeina, où vivent quelques 150 âmes. Le canton des Grisons y a acheté une maison et compte, sans avoir agit de concert avec les autorités communales, y installer 40 – 50 requérants d’asile. Depuis le 23 février 2007, les lettres rouges « SOS », pour « SOS humanité », sont accrochée à la montagne.

Ce n’est pas que les habitants d’opposent à accueillir des étrangers, au contraire, ils proposent de recevoir 2 à 3 familles. Mais ils ne saisissent pas comment des requérants, en attente pendant parfois des années pour une réponse, pourraient s’intégrer dans ce village dispersé dans la vallée, sans restaurant ni magasin, à l’accès difficile en hiver ou dès la fin du jour. Gustav Ott, de l’Association grisonne Aide aux requérants d’asile (Verein Hilfe für Asylsuchende), exprime l’inquiétude générale « Flüeli offre les pires conditions cadres imaginables pour une adaptation humaine »

23.10.2008