Litige entre l’administration vaudoise et les patrons dissidents de requérants déboutés

Le Gouvernement vaudois a menacé de sanction la quarantaine de patrons qui refusent de congédier des requérants déboutés, malgré l’ordre de licencier avant fin décembre, ordre reçu par l’administration vaudoise, qui estime ces contrats illégaux. Les employeurs dissidents ne sont pas les seuls à contester ouvertement la politique restrictive de l’exécutif.

Ces pressions sont d’autant plus étonnantes que le Gouvernement vaudois vient d’intervenir auprès de la Confédération en faveur de requérants déboutés d’origine éthiopienne et érythréenne, afin de régulariser leur cas. En effet, ni l’Ethiopie ni l’Erythrée n’acceptent de réadmettre leurs propres ressortissants. Ces requérants déboutés sont concernés en première ligne par l’interdiction de travailler.