Campagne internationale pour un travail décent

C’est au cours du Forum Social Mondial qui se déroule à Nairobi que la campagne internationale « Decent work for a decent life » (un travail décent pour une vie décente) a été lancée, le 21 janvier 2007. Associé au réseau SOLIDAR, responsable du lancement, l’Œuvre suisse d’entraide ouvrière (OSEO) soutient cette campagne qui durera 3 ans, avec la Parti socialiste (PS) suisse et l’Union syndicale suisse (USS).

Mondialisation doit rimer avec travail décent

„A elle seule, la croissance économique ne crée pas automatiquement des emplois et n’améliore pas forcément les conditions de travail. Sur les 2,8 milliards de personnes exerçant un emploi dans le monde, la moitié vit au-dessous du seuil de pauvreté.“ relèvent les représentants suisses dans leur communiqué de presse. La campagne vise à sensibiliser l'opinion publique mondiale et le monde politiques aux thématiques liées au travail, afin que la création d'emplois, les droits des travailleurs, la sécurité sociale et la suppression des discriminations soient au premier plan des efforts internationaux pour le développement.

En Suisse aussi

Dans le cadre de cette campagne internationale, l’USS veut demander au gouvernement suisse de ratifier les principales conventions de l'OIT qui protègent les salariés, et de faire des conditions de travail équitables l'un des objectifs stratégiques de sa politique intérieure et extérieure. Directrice de l’OSEO, Ruth Dällenbach rappelle que la réduction de la pauvreté ne va pas sans un nombre suffisant d’emplois avec des conditions de travail décentes. On estime les «working poors » à plus de 300'000 en Suisse.

Informations supplémentaires