Amnesty dénonce le « Guantanamo Express »
Le Pentagone publie la liste des 558 détenus

Le 19 avril 2006, le Pentagone a publié pour la première fois les noms et nationalités des quelques 558 personnes détenues comme "combattants ennemis" à la base navale américaine de Guantanamo.

Vols secrets

Dans un rapport paru le 5 avril 2006 et concernant les Etats-Unis et leurs ‘vols secrets vers la torture et la disparition’ de terroristes supposés, Amnesty International (AI) analyse plus de 1000 mouvements d’avions de la CIA entre 2001 et 2005. Selon ce rapport, qui confronte les témoignages de plusieurs victimes de ‘restitutions’ avec des informations factuelles comme les informations sur les vols secrets, les avions de la CIA ont régulièrement utilisé l’espace aérien européen – la Suisse y compris.

D’ailleurs, les autorités suisses ont confirmé les allégations d’AI ; toutefois, l’Office fédéral de l’aviation civile ne se permet pas faire de lien avec la CIA. Selon le communiqué de la section suisse d’AI, trois des avions loués par la CIA pour des vols secrets ont atterri au total cinq fois à Genève et une fois à Zurich. Un des avions qui s’est posé deux fois à Genève, le Gulfstream V N379P, a effectué 114 vols vers le centre de détention des Etats-Unis à Cuba et reçu le triste sobriquet de « Guantanamo Express ».

Ces avions et ces aéroports seraient donc part intégrante du ‘réseau de soutien aux vols de restitutions’, qui comprend également des sociétés écran. Pour Amnesty International, la CIA a ainsi développé un système ingénieux qui permet de transférer des personnes dans des lieux inconnus, contournant ainsi l’interdiction de la torture et des mauvais traitements.

Information supplémentaire

07.04.2006