Nouvelle politique de la Direction du Développement et de la Coopération en matière de droits humains

La Direction du Développement et de la Coopération (DDC) a publié fin février 2006 un rapport expliquant l’engagement qu’elle prend avec sa nouvelle ligne directrice en matière de droits humains. Elle tient compte du lien étroit entre le développement, la sécurité et les droits de l’homme, citant notamment le Secrétaire général de l’ONU Kofi Annan, selon lequel «Il n’y a pas de développement sans sécurité, il n’y a pas de sécurité sans développement, et il ne peut y avoir ni sécurité, ni développement si les droits de l’homme ne sont pas respectés. »

Intitulée « SDC's Human Rights Policy: Towards a Life in Dignity – Realising Rights for Poor People », la nouvelle politique a pour objectifs la promotion des droits des plus pauvres, ainsi que le renforcement du rôle des citoyens actifs et le soutien des pouvoirs publics des pays partenaires dans l’amélioration du respect des droits humains. La DDC explique : « Les besoins fondamentaux et les droits humains ne sont pas protégés pour les pauvres; comprendre les besoins fondamentaux comme des droits humains, avec les responsabilités et les obligations qui en découlent: voilà qui fonde la nouvelle conception des droits humains dans la coopération au développement. Les divers aspects qui composent la dignité de la vie sont l’égalité entre les sexes, la non-discrimination et l’intégration des plus pauvres, des marginaux et des minorités ethniques, linguistiques ou autres, la protection des enfants, l’accès à l’eau potable, au travail, à la nourriture, aux soins médicaux de base, à l’école et au dialogue politique. »

07.03.2006