Pétition pour une nouvelle politique suisse au Proche-Orient

200 signataires ont lancé à l’adresse du Conseil fédéral, le 29 novembre 2006, journée dite de solidarité avec le peuple palestinien, une pétition lui demandant de mener une politique au Proche-Orient qui favorise une paix juste et durable. Une nouveauté : la Suisse doit reconnaître le «tort causé à la population palestinienne et participe aux réparations à décider au niveau international, y compris les compensations financières». La revendication est fondée sur le soutien implicite et explicite, des années durant, de l’Etat d’Israël par la Suisse. D’autre part, jusqu’à ce qu’Israël s’engage à respecter les résolutions de l’ONU le concernant, des sanctions sont exigées, de même que des conditions pour créer un Etat de Palestine sur un territoire économiquement viable.

05.01.2007