Incidents racistes traités dans le cadre de consultations en 2013

Le rapport de monitorage 2013 du Réseau de consultations pour les victimes du racisme analyse 192 cas recensés par onze centres de consultation dans toute la Suisse. La majorité des cas se sont produits sur le lieu du travail, sur le marché de l’emploi ou avec l’administration et la police. Les personnes qui se sont adressées à un centre avaient souvent été agressées verbalement, menacées ou discriminées.

Les services de consultations concernés s'occupent de recevoir et de soutenir les personnes victimes de racisme en leur proposant des conseils juridiques, sociaux ainsi que des interventions ou des médiations.

Consultations

A titre d'exemple, l'on peut relever le cas de M., un soignant de nationalité allemande, qui s'est tourné vers un centre de consultation pour victime de racisme après avoir été agressé verbalement par un médecin chef sur son lieu de travail. Le centre a procédé à une évaluation juridique de la situation suite à laquelle la personne visée a mené une discussion sur son lieu de travail. Après cet entretien, le médecin chef s’est excusé.

De fait, en 2013, les personnes de couleur et les ressortissant-e-s de pays européens ont été les principales victimes de discrimination raciale. Certain-e-s vivent depuis très longtemps en Suisse et possèdent la nationalité helvétique.

Contribution à la lutte nationale contre le racisme

L’évaluation annuelle des cas traités dans le cadre de ces consultations est une contribution au monitorage national de la lutte contre le racisme. Les objectifs du réseau sont de renforcer les structures de conseil existantes et de permettre aux personnes victimes de discrimination raciale d’avoir accès, dans toute la Suisse, à des conseils professionnels.

Sources

Informations complémentaires

23.06.2014