Journée de la Mémoire de l'Holocauste et de la prévention des crimes contre l'humanité

Le 27 janvier, date symbolique en souvenir de la libération du camp de concentration d'Auschwitz par l'Armée Rouge en 1945, sera en 2006 pour la deuxième fois l’occasion de commémorer la Journée de la Mémoire de l'Holocauste et de la prévention des crimes contre l'humanité. Celle-ci a été lancée dans les établissements scolaires des cantons en 2004 par les directrices et directeurs cantonaux de l'instruction publique.

Désignée officiellement par l’ONU en novembre 2005, cette Journée a pour but de rappeler chaque année les pages douloureuses de l'histoire de l'Europe et de susciter une réflexion s'inscrivant dans l'enseignement de l'histoire, de la tolérance, de l'antiracisme, de l'antisémitisme et des droits de l'homme.

Ouverture des archives du SIR à la recherche historique

Dans un accord conclu le 15 mai 2007, les 11 pays membres de la Commission internationale qui régit les affaires du Service international de recherche (SIR) ont décidé d'accélérer le processus conduisant à l’ouverture des archives datant de l'époque des Nazi, qui n'avaient pas été rendues accessibles jusqu'à présent. "Plus de 60 ans après la fin de la guerre," résume le communiqué du CICR, qui assume la direction et l'administration du SIR au nom de la Commission internationale, "le SIR, situé à Arolsen (Allemagne), continue à préserver leur mémoire en rassemblant des documents sur le sort des victimes civiles des persécutions nazies. Et bientôt, les archives que le SIR détient sur les camps de concentration, les travailleurs forcés et les déplacements de civils sous le régime national-socialiste deviendront une source importante pour la recherche historique." Des copies digitalisées des documents originaux, représentant l'équivalent de 10'000 CD-ROM's, seront mis à disposition des chercheurs.

 

20.01.2006