Un représentant de l’OSCE en Suisse: Islamophobie grandissante

Du 12 au 15 novembre 2007, l’envoyé spécial de l’organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), Ömür Orhun, a visité la Suisse. Le représentant personnel de la présidence de l’OSCE pour la lutte contre l’intolérance et les discriminations à l’égard des musulmans a exprimé son inquiétude pour l’islamophobie croissante en Suisse.

Les minarets doivent être autorisés

La communauté musulmane attend des autorités qu’elles accordent des lieux de prière appropriés. Une certaine peur mutuelle entre lapopulation musulmane et la population non musulmane est ressentie. Une montée d’islamophobie est à craindre si des efforts ne sont pas entrepris par les deux côtés. Bien que la situation soit bien meilleure que dans les autres pays européens, la communauté musulmane est inquiète. Les dernières votations et initiatives populaires ont été perçues comme discriminatoires, et ont amplifié le sentiment de mise à l’écart, notamment l’initiative sur les minarets.

Rapport attendu début janvier 2008

De telles visites ont déjà été effectuées dans 9 pays, dont la Grande-Bretagne, France, Espagne, Norvège et Danemark. Ömür Orhun a rencontré des membres du Service de lutte contre le racisme, de la Commission fédérale des étrangers et de la Commission fédérale contre le racisme, des représentants des communautés musulmanes, ainsi que les Conseillers fédéraux. Il espère soumettre ses observations à la présidence de l’OSCE fin janvier 2008, puis Berne décidera si le rapport sera rendu public ou pas.

Informations supplémentaires

26.11.2007