La police vaudoise utilise le mot ‘race’ et est priée de s’abstenir

Le phénomène est récent : depuis août 2005, les communiqués diffusés par la police cantonale vaudoise font appel au terme ‘race’ pour décrire des individus. Selon le porte parole de la police, ce terme a l’avantage d’être «extrêmement précis», l’indication de l’origine ou juste de la couleur ne suffisant pas. S’il ne s’agit pas d’une maladresse, le commandant de police Eric Lehmann et le ministre en charge de la Sécurité Charles-Louis Rochat ont, suite à la médiatisation de la problématique, accepté de remplacer le terme dans leurs communiqués.

Vice-présidente de la Commission fédérale contre le racisme (CFR), Boël Sambuc rejette l’utilisation du mot ‘race’ pour catégoriser des individus. Elle rappelle que ce terme, non pertinent du point de vue biologique, a un effet stigmatisant.

  • « Vaud : la police vaudoise classe les hommes en ‘races’ »
    La Côte, 26 janvier 2006
  • “L’emploi du mot “race” par la police vaudoise indigne la gauche”
    TSR, 26 janvier 2006
  • Commission fédérale contre le racisme (CFR) : à propos du thème ‘racisme’

02.02.2006