Etude sur l’antisémitisme en Suisse

Une étude intitulée „ Attitudes anti-juives et anti-israéliennes en Suisse » a été publiée à Berne le 30 mars 2007 par l’Institut de recherche gfs Berne, sous le patronat de la Commission fédérale contre le racisme (CFR). Elle indique que fondamentalement, la minorité juive en Suisse est considérée avec respect. Même si les juifs sont en Suisse aujourd'hui «encore victimes de stéréotypes, ces dernières sont toutefois dans leur majorité teintées positivement». L'étude conclut que la majorité de la population est favorable à la lutte contre les dérives de l'antisémitisme. Ainsi, les actes d'antisémitisme doivent être poursuivis pénalement. La majorité de la population se dit favorable à la norme antiraciste.

Attitude plus critique envers la politique israélienne

Pour la plupart, l’Etat d’Israël est majoritairement perçu comme un Etat normal à qui l'on doit du respect. Mais la déception et l'incompréhension surgissent lorsqu'il est question du conflit palestino-israélien : 54% des sondés estiment qu'Israël est gouverné par des fanatiques religieux et 50% voient en lui Goliath engagé dans une guerre de destruction contre la population palestinienne. 15% se disent déçus, sans toutefois éprouver des sentiments négatifs à l'égard des juifs.

Les antisémites ne connaissent de juifs

L'étude conclut qu'un Suisse sur dix «a une attitude systématiquement antisémite» et que 28% de la population «tend à partager les clichés anti-juifs». Les personnes avec une formation scolaire minimale, à bas revenu, de droite, sans juifs parmi leurs connaissances personnelles ou habitant la campagne sont surreprésentées dans cette catégorie. L'antisémitisme apparaît le plus souvent sous la forme de clichés négatifs repris en bloc et d'opinions systématiquement défavorables.

Genre d’étude souhaitable pour d’autres groupes

Pour le président de la Commission fédérale contre le racisme Georg Kreis, des études de ce genre sont souhaitables sur les attitudes de rejet à l'encontre des musulmans et des gens du voyage. «Nous avons enfin des réponses significatives et différenciées » a-t-il indiqué.

  • Attitudes anti-juives et anti-israéliennes en Suisse (pdf, 2p.)
    Communiqué de presse de l’Institut de recherche gfs Berne, 30 mars 2007 
  • La critique d’Israel n’est pas identique aux attitudes antisémites (pdf, 7p.)
    Bref rapport sur l’étude menée par l’Institut de recherche gfs Berne
  • Un Suisse sur dix est antisémite
    Swissinfo, 30 mars 2007
  • «Que ce sondage serve de modèle pour les suivants»
    Entretien avec Georg Kreis, Swissinfo, 30 mars 2007

 

02.04.2007