Update: 07.02.2019

Plateforme des ONG suisses pour les droits humains

La «Plateforme des ONG suisses pour les droits humains» réunit plus de 80 organisations non gouvernementales (ONG) de Suisse romande et de Suisse alémanique. Ces ONG œuvrent dans différents domaines des droits humains, couvrant ainsi un large panel. Toutes, elles s’engagent pour le respect des droits humains en Suisse et/ou à l’étranger.

La Plateforme des ONG suisses pour les droits humains a été fondée le 29 janvier 2013. Initialement appelée «Plateforme droits humains des ONG», elle changea son nom pour «Plateforme des ONG suisses pour les droits humains» en 2018.  Les fondamentaux de la plateforme ont été établis lors d’une séance commune le 7 décembre 2012, sur l’initiative de l’association Humanrights.ch.

Objectifs: des droits humains plus forts

Ces différentes organisations sont avant tout réunies dans le but d’intensifier le travail en faveur des droits humains en Suisse. Elles secondent dans ses tâches le CSDH (Centre suisse de compétence pour les droits humains), qui existe depuis 2011 et exercent un travail de lobby pour la transformation du centre en une Institution nationale des droits humains indépendante, conforme aux principes internationaux. La Plateforme assume aussi des tâches de coordination pour les ONG actives dans le domaine des droits humains, telles que l’élaboration de rapports alternatifs destinés aux comités internationaux ou encore la participation à la mise en œuvre des recommandations internationales faites à la Suisse.

Organisation: un réseau structuré

La Plateforme est conçue comme un réseau structuré. Toutes les organisations suisses peuvent y adhérer, sous la condition qu’elles militent explicitement pour les droits humains.

Un noyau dur composé de 15 organisations en assume la direction. Ces 15 ONG se sont engagées formellement à œuvrer de façon active pour la Plateforme. Elles ont en contrepartie un pouvoir décisionnel sur toutes les questions stratégiques. Les autres ONG membres font partie du cercle élargi.

Le travail concret est assuré par les groupes de travail auxquels peuvent participer aussi bien des organisations du noyau dur que du cercle élargi. Le secrétariat du réseau se situe à Berne, auprès de l’association humanrights.ch.

Les groupes de travail de la Plateforme des ONG suisses pour les droits humains

Les groupes suivants sont actifs en 2017 au sein de la Plateforme des ONG suisses pour les droits humains:

Groupe de travail «Institution nationale des droits humains»

Actif depuis 2013, ce groupe a élaboré un modèle ainsi qu'une brochure en vue de la création d'une Institution nationale des droits humains indépendante en Suisse (INDH) et est chargé du lobbying en la matière. 

Coordination: Marianne Aeberhard, humanrights.ch ; Matthias Hui, humanrights.ch

Le groupe de travail est composé de: ACAT Suisse, Alliance Sud, Amnesty International, humanrights.ch, Terre des Femmes Suisse, Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR) et la Fédération Suisse des Sourds (FSS).

Groupe de travail «EPU» (Examen Périodique Universel)

Actif depuis 2013, le Groupe de travail «EPU» reprend dans les faits l’ancienne «Coalition suisse des ONG pour l’EPU», intégrée ainsi dans la nouvelle plateforme. Le Groupe de travail remplace la Coalition à l’Examen périodique universel de la Suisse et pour tout ce qui concerne l’application des recommandations faites à la Suisse dans le cadre de l’EPU.

Coordination: Alain Bovard, Amnesty International

Le groupe de travail est composé de: ACAT Suisse, Amnesty International, humanrights.ch, Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR), Santé sexuelle Suisse, Terre des Femmes Suisse.

Groupe de travail «Politique extérieure»

Actif depuis 2016, ce groupe est en contact régulier avec la Division Sécurité humaine (DSH) du DFAE sur les questions de stratégie en matière de droits humains ainsi que sur la cohérence de la politique extérieure helvétique avec les droits humains. Il entreprend lobby et communication dans cet objectif.

Coordination: Matthias Hui, humanrights.ch

Le groupe de travail est composé de: Amnesty International, Coordination Post-Beijing des ONG Suisses, FIAN Suisse, foraus -x Forum de politique étrangère, humanrights.ch, International Service for Human Rights (ISHR), Société pour les peuples menacés (SPM), Public Eye, Swisspeace, Women in Development Europ Suisse (WIDE)

Groupe de travail «Dérive sécuritaire»

Né de la conférence annuelle 2018 de la Plateforme des ONG suisses pour les droits humains, le groupe de travail a pour but de mettre en réseau et de renforcer les voix critiques qui s’élèvent dans le domaine de la politique de sécurité, les droits humains étant souvent restreints au nom de la sécurité ou de la lutte contre le terrorisme.

Coordination: Patrick Walder, Amnesty International

Le groupe de travail est composé de: divers

Groupe de travail «Protocole d’Istanbul»

Fondé en 2018, le groupe de travail mène des activités de lobbying et coordonne les efforts faits en matière d'éducation et de relations publiques concernant le Protocole d’Istanbul, qui contient les normes générales standards pour rechercher et documenter les situations de torture ou autres violations des droits humains. L'objectif du groupe de travail est de souligner la nécessité d’utiliser ce protocole en Suisse.

Coordination: Muriel Trummer, Amnesty International

Le groupe de travail est composé de: ACAT Suisse, Amnesty International, Juristes démocrates de Suisse (JDS), Organisation mondiale contre la torture (OMCT), Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR), le Service ambulatoire pour les victimes de la torture et de la guerre de la Croix-Rouge suisse.

Groupe de travail «Pacte I»

Le groupe de travail sur le Pacte ONU I relatif aux droits économiques, sociaux et culturels a été créé en octobre 2018 en vue de l'examen de la Suisse devant le Comité idoine des Nations Unies (CDESC), qui aura lieu en octobre 2019. Le groupe de travail a déjà soumis une contribution collective pour la pré-session d’octobre 2018 et prépare maintenant un rapport parallèle.

Coordination: Léa Winter, FIAN Suisse

Le groupe de travail est composé de: Aînées pour la protection du climat, ATD Quart Monde, Centre de conseils et d’appui pour les jeunes en matière de droits de l’homme (CODAP), Fédération Suisse des Sourds (FSS), humanrights.ch, Inclusion Handicap, Ligue suisse des droits de l’homme (LSDH) – Genève, OSAR, Réseau évangélique suisse, Santé sexuelle Suisse, Société Suisse pour la Convention Européenne des Droits de l’homme (SGEMKO), Transgender Network Switzerland (TGNS).

Groupe de travail CERD

Actuellement un nouveau groupe de travail CERD se constitue en vue de l'examen de la Suisse par le Comité des Nations Unies contre la discrimination raciale, qui aura probablement lieu au cours du premier semestre 2020. Il aura comme but de rédiger un rapport alternatif au rapport officiel. L'ancien groupe de travail avait déjà réalisé en 2013-2014 un rapport parallèle à l'intention du Comité pour l'élimination de la discrimination raciale.

Coordination : Andrea Filippi, humanrights.ch

Le groupe de travail est composé de: divers

Les anciens groupes de travail ou groupes inactifs de la Plateforme des ONG suisses pour les droits humains

  • Groupe de travail «Dialogue CEDH»: il était chargé d'effectuer un travail de sensibilisation relatif à la défense de la Convention européenne des droits de l'homme en Suisse. Il s'est par la suite constitué en tant qu'association indépendante répondant au nom de «Dialogue CEDH», laquelle est représentée dans le noyau dur de la Plateforme des ONG suisses pour les droits humains et a par ailleurs assumé la campagne «Facteur de protection D» jusqu'à fin 2018.

  • Groupe de travail «Rapport alternatif destiné au CERD»: il était responsable de l’élaboration du rapport des ONG remis au Comité de l’ONU pour l’élimination de la discrimination raciale (CERD) lors de la session de février 2014.

  • Groupe de travail «Evaluation GRETA 2014/2018»: il s'est chargé du feedback des ONG suisses au Groupe d'experts sur la lutte contre la traite des êtres humains (GRETA).

Réunions annuelles de la plateforme des ONG

Réunion annuelle 2019

La 6e conférence annuelle de la Plateforme des ONG suisses pour les droits humains aura lieu le 4 juin 2019 et sera dédiée à un thème très actuel: la mise en œuvre des droits économiques, sociaux et culturels en Suisse. La thématique sera abordée selon différentes perspectives: académique, étatique et de la société civile. L'après-midi sera consacrée à des ateliers thématiques pour affiner ensemble les recommandations du rapport parallèle sur la mise en œuvre des droits économiques, sociaux et culturels et pour discuter des stratégies d'avenir.

Réunion annuelle 2018

La 5e conférence annuelle de la Plateforme des ONG suisses pour les droits humains a eu lieu le 4 septembre 2018. Différent-e-s intervenant-e-s se sont penché sur l’ambigüité liée à la recherche absolue de sécurité et le moment où celle-ci fait basculer les droits humains dans différents contextes. La conférence a également été l’occasion d’échanger sur les expériences de chacune et chacun et de réfléchir à une stratégie des organisations non gouvernementales en cette matière.

Réunion annuelle 2017

La quatrième réunion annuelle de la Plateforme des ONG suisses pour les droits humains a eu lieu le 19 juin 2017. Elle avait pour thème: «Parler des droits humains, c’est bien. Agir, c’est mieux. Les difficultés de cohérence dans la politique extérieure de la Suisse». A cette occasion, des représentant-e-s de nombreuses ONG, des spécialistes (dont Krystyna Marty Lang, secrétaire d’Etat aux affaires étrangères suppléante), ainsi que d’autres personnes intéressées par le sujet ont discuté des enjeux d’une politique extérieure en accord avec les droits humains. La rencontre a reposé sur le document de discussion du groupe de travail Politique extérieure de la Plateforme des ONG suisses pour les droits humains.

Réunion annuelle 2016

La troisième réunion de la Plateforme a eu lieu le 22 juin 2016. Elle était dédiée à l'«Examen périodique universel» (EPU) de la Suisse par le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies. Un premier projet du rapport conjoint des ONG en vue de l'EPU 2017 a été discuté puis complété au sein de groupes de travail.

Réunion annuelle 2014

La seconde réunion de la Plateforme a eu lieu le 26 août 2014. Le thème en était: «La Suisse et la CEDH: les 40 ans d’une conquête sous pression politique».

Réunion annuelle 2013

La première réunion de la Plateforme droits humains des ONG a eu lieu le 17 septembre 2013. Le thème en était: «Vers une Institution indépendante des droits humains».

Rencontre des ONG 2012

C’est en effet le 24 août 2012 qu’est née l’idée de la Plateforme des ONG suisses pour les droits humains, lors d’une rencontre des ONG organisée par humanrights.ch sur le thème «La société civile tire le bilan après un an de Centre suisse de compétence pour les droits humains».

    © humanrights.ch / MERS - Hallerstr. 23 - CH-3012 Bern - Tel. +41 31 302 01 61