Pour le droit d'apprendre à lire et à écrire

Chacun devrait avoir le droit de pouvoir apprendre à lire et à écrire suffisamment et la lutte contre l'illettrisme est un acte politique. C'est ce que rappelle la Fédération suisse Lire et Ecrire à l'occasion de la Journée international de l'alphabétisation, le 8 septembre 2009. Les signataires, dont une cinquantaine de personnalités du sport, de la politique ou de la culture, sollicitent le Conseil fédéral de réaliser un programme d’action à large échelle en faveur de la formation de base des adultes. On oublie un peu vite qu'en Suisse, 800 000 adultes ne maîtrisent pas les savoirs de base, dont 365 000 qui sont nés en Suisse et y ont suivi l’école obligatoire.


15.09.2009