Critique helvétique quand aux exécutions de mineurs en Iran

Dans le cadre du dialogue sur les droits humains entre Berne et Téhéran, la Suisse a dénoncé le 9 septembre 2008  une série de violations commises en Iran, comme la peine de mort à l'encontre des mineurs, les châtiments corporels et le manque de liberté d'expression. Selon  le communiqué de presse du Département fédéral des affaires étrangères, «les deux délégations ont convenu de resserrer la collaboration entre les deux pays dans le domaine de la justice des mineurs». De nombreuses organisations de défense des droits humains suisses et internationales ont condamné cette situation et ont appelé à l’abolition totale de la peine de mort appliquée aux mineurs.

Information supplémentaire

 

10.05.2019