Déclarations de la Suisse devant la Troisième Commission

La 62e Assemblée générale de l'ONU s'est déroulée du 25 septembre au 18 décembre 2007 à New York. A cette occasion, la Suisse a pris un certain nombre de positions sur des thèmes liés à la défense des droits humains. Le 5 novembre 2007 notamment, le représentant suisse Jean-Daniel Vigny a pris la parole devant la Troisième commission, qui traite, entre autres, des questions des droits humains.

Pas de rapport du CDH devant l'Assemblée générale

Suite à la réception du rapport du Conseil des droits de l'homme (CDH), Jean Daniel Vigny a rappelé combien le Conseil s'est consolidé, du point de vue institutionnel, et combien il peut désormais se consacrer à l'amélioration de la situation des droits humains dans les différentes pays. Pourtant, il reste à mieux définir le rôle du Conseil face à l'Assemblée générale et à sa Troisième commission: ces différentes organes onusieux doivent éviter les dupplications et collaborer en bonne synergie.

Dans ce sens, le représentant suisse a critiqué la décision de l'Assemblée générale de ne laisser que la Troisième commission - et non l'Assemblée générale elle-m'eme - approuver le-dit rapport. La Suisse plaide pour que le prochain rapport du CDH soit traité différemment. Le Conseil des droits de l'homme, rappelle-t-il, est un organe essentiel des Nations Unies et doit revevoir une meilleure attention. 

Critique envers les membres du CDH 

Enfin, Vigny a émi une critique très diplomatique envers les attitudes obstructives et les contributions insuffisantes de nombreux membres du Conseil des droits de l'homme. Il a exhorté ceux-ci à démontrer une plus grande disposition pour les négociations et prendre plus au sérieux les promesses effectuées pour améliorer la situation dans leur pays respectif. C'est à ce prix que le CDH pourra devenir effectif.

Au nom de la Suisse, Vigny a plaidé à diverses reprises en faveur de l’abolition de la peine de mort et à l’encontre de la violence contre les femmes et les enfants, ainsi que d’autres thèmes liés aux droits humains. Devant la 62e Assemblée générale, la Suisse s'est de nouveau exprimée en faveur d'une consolidation des droits humains, de même que devant la Sixième commission, qui traite des questions juridiques.

À propos de la Troisième commission

Egalement appelée Commission des affaires humanitaires, sociales et culturelles, c’est là que sont négociées la plupart des résolutions et conventions et non à l’Assemblée générale. Elle est une des six Commissions thématiques créées par l’Assemblée générale afin de mieux gérer son énorme cahier de charges.

Information supplémentaire

12.11.2007