Légère diminution d’actes antisémites en Suisse romande en 2006

Pour la troisième année consécutive, la Coordination intercommunautaire contre l'antisémitisme et la diffamation (CICAD) a publie son rapport annuel sur la situation de l’antisémitisme en Suisse romande. Le constat en est une une faible décroissance du nombre d’actes antisémites par rapport à l’année 2005 qui, selon la CICAD, s’explique uniquement par la diminution du nombre de dénonciations liée à la diffusion de tracts négationnistes. Outre la liste des actes antisémites recensés en Suisse romande en 2006 (67 au total, répartis par catégorie de gravité), le rapport examine les vecteurs d’influences (dont les médias), fait des recommandations et étudie les politiques cantonales romandes en faveur de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme. La CICAD publie aussi sa position face à l’intention du ministre Blocher de réviser la norme antiraciste et appelle au maintien de la loi dans sa forme actuelle.

En 2005: augmentation d’actes antisémites en Suisse romande

Selon le rapport annuel publié en avril 2006, le nombre d’actes antisémites en Suisse romande avait augmenté : alors qu’en 2004 elle en avait compté 34, elle en a recensé 75 l’an dernier. La CICAD est une association de lutte contre toute forme d’antisémitisme en Suisse romande, créée en 1990, à l'initiative des communautés juives de Genève et Lausanne. Deux évènements qualifiés de graves ont particulièrement retenu son attention: le souillage de la grande synagogue de Genève et la profanation du cimetière israélite de la Tour-de-Peilz (VD). D’autres incidents (lettres antisémites ou négationnistes, d'injures, de publications et de graffitis ciblés), moins frappants, sont tout aussi blessants pour les personnes qui en sont les victimes. Le rapport relève également le développement sur l'Internet de sites à contenu raciste.

Titre du rapport: Rapport sur la situation de l'antisémitisme en Suisse romande, décembre 2004-décembre 2005. CICAD, 2006

Information supplémentaire

06.06.2007