Jugement d’un Tribunal italien vivement critiqué

31.08.2007

La Cour de Cassation de Rome a acquitté fin août 2007 un père qui avait attaché et battu sa propre fille. Cette décision et sa motivation ont provoqué une forte indignation du point de vue des droits de la femme et ont créé une polémique au sujet de l’égalité des droits entre les différentes religions. La décision italienne est vivement discutée autant sur les forums que sur des blogs et différents sites internet.

Battue par son père et son frère, punie « pour son bien » rétorque le juge

Les parents d’une jeune-fille d’origine marocaine avaient été condamnés pour séquestration et mauvais traitements par un tribunal régional en 2003. Ils étaient en conflit leur fille, car cette dernière voulait "vivre à l'italienne" et s'affranchir du mode de vie traditionnel arabo-musulman. Les parents ont fait appel, et, quatre ans après, la Cour de Cassation a donné raison à leur acquittement, retenant que la jeune fille n'avait pas été frappée pour des motifs vexatoires ou par mépris, mais en quelque sorte "pour son bien", son comportement ayant été jugé incorrect, relate le Figaro. Quant aux mauvais traitements, « rien ne donne à penser qu'ils étaient habituels ». Pourtant, les coups portés à la jeune-fille, les mauvais traitements, la séquestration sont « prouvés ». Cette décision a provoqué un vif émoi dans la péninsule et relançant les polémiques sur la politique d’intégration du pays, mais aussi la volonté d’une adoption rapide de la loi contre la violence sur les femmes.